Général

Aphthé pendant la grossesse

Aphthé pendant la grossesse

La santé du bébé dans le ventre est très importante pour les mères. La santé du bébé à naître est vérifiée depuis longtemps. La mesure de la PFA dans le sang de la mère a été utilisée comme test de dépistage des anomalies fœtales à une époque où l’échographie n’était pas encore largement utilisée et où les appareils à ultrasons n’avaient pas une résolution aussi élevée qu’aujourd’hui. Par la suite, le dépistage de la PFA s'est poursuivi dans le cadre du triple test développé en ajoutant deux substances appelées HCG et estriol à cette mesure et, de nos jours, la mesure de la PFA est encore couramment utilisée dans le cadre du triple test. Lors de l'identification des mères à haut risque, le triple test détermine les mères à risque de présenter le syndrome de Down et la trisomie 18 chez leur bébé.La valeur de la PFA dans le sang de la mère est mesurée entre 16 et 20 semaines de gestation. Cette mesure ne peut être effectuée que par dosage AFP (MSAFP) ou par des tests triples et quadruples. L’une des hormones mesurées dans les tests de triple et quadruple est l’AFP. La mesure de la PFA pendant la grossesse doit être faite à toutes les femmes enceintes.Si une anomalie ne peut être détectée chez le bébé par un examen échographique détaillé, l’amniocentèse doit être prise en prenant le bébé de l’eau amniotique. Les valeurs AFP (AFAFP) et Acétylcholinestérase (AChE) sont mesurées dans le liquide amniotique. La principale maladie chez le bébé en raison de l'élévation de l'AFP est l'anomalie appelée anomalie du tube neural (NTD). Les niveaux d'AFP sont plus élevés dans la race noire, mais les DTN sont plus bas dans cette race: la moitié de ces 46 chromosomes proviennent de la mère et l'autre du père. La trisomie est la troisième occurrence d'une certaine information chromosomique dans les cellules (trisomie = trois chromosomes), qui provient normalement d'une mère et de deux du père. Ce chromosome supplémentaire, c’est-à-dire l’information ADN, provoque la surexpression de divers gènes au niveau cellulaire, pas deux fois, mais deux fois, ce qui entraîne des anomalies dans la production de diverses substances. Lorsque des anomalies de ce niveau cellulaire se reflètent dans le corps du bébé, nous rencontrons un ensemble de symptômes appelés syndromes. Les plus importantes sont les anomalies mettant la vie en danger, telles que le retard mental et les anomalies du cœur et du système digestif. Une autre caractéristique commune est le risque accru de fausse couche, de prématurité, de mortinatalité et de décès prématuré du nouveau-né chez le nouveau-né atteint de trisomique. La trisomie 18 est responsable de 2% des mortinaissances et des décès néonatals, tandis que la trisomie 13 est responsable de un sur 200. La trisomie 18 est une anomalie observée dans environ 6000 naissances vivantes. Les caractéristiques les plus frappantes de la plupart des nouveau-nés sont celles dont le poids est nettement inférieur à la normale, la microcéphalie (petite tête), la micrognathie (petite mâchoire), des anomalies structurelles des oreilles et des oreilles inférieures à la normale. L'échographie est également utilisée pour mesurer le liquide dans la nuque du bébé. Cette mesure est appelée "clarté nucale NT (NT)". Puisque la clarté nucale est connue sous le nom de clarté nucale, la clarté nucale est communément appelée «NT» dans la littérature médicale. Dans le dépistage par test en paire, les valeurs biochimiques sanguines et les mesures d'épaisseur de cou sont évaluées ensemble. Pour le double test, le fœtus est mesuré à l'aide de LCR (longueur de la crête coronaire, distance de la tête aux fesses) ainsi que de l'épaisseur de la nuque (NT, translucidité nucale). Pendant la grossesse (pendant la grossesse), le test combiné est effectué entre 11 et 14 semaines. Un test combiné jumelé (également appelé test combiné) est une combinaison des résultats obtenus en mesurant les taux de B-HCG et de PAPP-A dans le test sanguin de la mère et en mesurant la clarté nucale du bébé. L'œstriol est le principal œstrogène chez la femme enceinte. Des concentrations sanguines et urinaires en série indiquent l'état objectif du fœtus et de la fonction placentaire chez les femmes enceintes à risque élevé. Les taux d'œstriol non conjugués sont inférieurs à la normale si le fœtus est petit ou faible. Les niveaux de Maternestriol diminuent considérablement avant la mort fœtale intra-utérine. Compte tenu des 9 mois de grossesse sur 3 périodes différentes, il est très important et utile pour comprendre le développement général de la grossesse. Le trimestre est la période au cours de laquelle commence et se termine le développement des organes du nourrisson et, en même temps, l'adaptation de la mère à la grossesse. Premier trimestre (premier trimestre) Il s'agit de la période au cours de laquelle le développement des organes du nouveau-né commence et se termine et, en même temps, la future mère s'adapte à la grossesse. Le deuxième trimestre est la période au cours de laquelle le bébé continue à se développer. Le troisième trimestre (les trois derniers mois) est la période au cours de laquelle les préparatifs en vue de la naissance ont commencé et se sont finalement achevés.Toute femme enceinte risque de porter un bébé atteint de troubles chromosomiques dans l'utérus. Plus l'âge de la mère est élevé, plus le risque d'anomalies chromosomiques chez le bébé est élevé. Le risque d'anomalies chromosomiques chez le bébé augmente avec l'âge gestationnel. La majorité des bébés présentant des anomalies font une fausse couche au début de la grossesse. Ces conditions augmentent le risque de troubles chromosomiques.